Embarquement immédiat

La lecture des factures d’une société peut vous en apprendre énormément sur son développement. La semaine dernière, j’ai retroussé mes manches pour remettre la main sur toute la collection de factures que j’ai éditées et envoyées à mes clients lors des 8 premiers mois de ma vie d’entrepreneur.

Pour bien tout remettre dans son contexte et avoir les idées claires (pour vous comme pour moi), mon activité démarre le vendredi 1er avril 2016. C’est un jour important et particulier à la fois. Le jour où je laisse derrière mois mon statut de salarié pour revêtir mon costume (flambant neuf) d’entrepreneur.

Cette journée doit symboliser tout ce que je recherche en endossant ce nouveau statut : pouvoir faire tout ce que je souhaite au moment où j’en ai envie. Pour moi l’entrepreneuriat symbolise le contrôle et la maîtrise du temps. Une seule et unique personne doit décider de ce qui se trouve dans mon agenda. Et cette personne, c’est moi. Moi seul ai l’autorisation exprès de remplir les cases de mon Google Agenda.

L’emploi du temps de mon premier jour d’entrepreneur ressemble à ça : une matinée de travail pour mettre de l’ordre dans mes affaires et préparer mes prochaines échéances. Et une après-midi détente dans un spa de la capitale près du Jardin du Luxembourg, pour démarrer l’air serein et reposé ma nouvelle position.

Après ce petit interlude, la vie reprend son cours avec la mise en route de mon activité. À mes débuts, je sécurise mon revenu fixe mensuel en convertissant mon dernier patron en premier client. Une chouette idée couronnée de succès. Puis je joue de mon réseau pour ajouter des revenus additionnels à mon chiffre d’affaires.

Au bout du compte et après 8 mois de dur labeur, mon revenu moyen mensuel brut s’élève à 4.200€ soit une hausse de 68%. Mes sources de revenus proviennent à 60% de mon activité d’externalisation de revenue management et à 40% de la formation.

Je reviendrai plus tard dans un autre billet sur le détail de mes différentes activités et sur l’expertise que j’ai réussie à développer au fil des années. Tout ça est très intéressant, et il convient d’y consacrer le temps et les mots nécessaires pour que cela puisse être utile pour tout le monde (y compris moi-même).

Un premier bilan et des remerciements

Bilan de ces 8 premiers mois sous le statut d’Auto-entrepreneur (de avril à décembre 2016) :

  • 26 journées de formation à parcourir la France (et la Corse)
  • 4 articles publiés sur le média en ligne DeplacementsPros.com
  • 2 stagiaires en journalisme à l’EFJ chargées de la création de contenus pour le pôle Média de yieldandtravel.com

Dans le lancement de mon activité, ce qui m’a le plus aidé à me faire connaître et à développer mon expertise (et aussi mon image de marque) c’est la création de contenus sur mes 2 blogs et des sites spécialisés comme DeplacementsPros.com.

En 2016, je compte pas moins de 1.000 visiteurs uniques par mois sur chacun de mes blogs (romainsabellico.com et yieldandtravel.com). Cette audience me permet de décrocher un contrat de formation de 8 journées en Corse et la rédaction de 4 articles en tant que spécialiste sur le site DeplacementsPros.com. Et bien évidemment, c’est sans compter les dizaines de café que j’ai pu partager avec des personnes avec qui j’ai pu créer de vrais moments de réflexion et d’échange. Merci à eux de m’avoir lu, de m’avoir contacté et d’avoir partagé avec moi quelques minutes de leur temps de réflexion sur des sujets qui nous animent.

Grâce à ma recherche documentaire de factures dans ma pile de dossiers, j’ai pu remonter dans le temps pour parvenir à coucher sur le papier une image nette et précise du bilan d’activité de ma première année d’entrepreneuriat. Si on m’avait dit un jour que j’arriverai à lire entre les lignes de mes propres factures de vente…

Prochaine étape de cette première série de 3 articles sur le blog : mon bilan 2017 à vous partager. Je retourne dans la pièce des archives pour remettre la main sur mon dossier Factures 2017.