Retour vers le futur

Mon premier espace d’écriture en ligne remonte à mes premiers émois avec l’outil informatique. À la maison, Internet fait son entrée grâce au boîtier ADSL 128k de Wanadoo. À l’époque, on ne parle pas encore de Box Internet triple play (triple what ?!). Les logiciels peer-to-peer comme eMule et Kazaa sont la norme. Mon PC HP flambant neuf est équipé d’une imprimante et d’un scanner. Son écran plat 15 pouces est le must-have. Bref, je m’amuse à créer des sites Web avec le logiciel Dreamweaver qui deviendront mes premiers espaces de créativité avant l’avénement et la popularisation des blogs quelques mois plus tard.

Nous sommes en 2003. L’été a été chaud et la baignade en mer agréable.

Seize ans plus tard, le monde a été bouleversé par les innovations. Mon compte Twitter souffle sa onzième bougie, je passe plus de temps à perdre mon temps sur Instagram que sur le fil d’actualité Facebook de mes amis (les photos d’inconnu(e)s me font plus de bien que de scruter la vie de ma propre liste d’amis sur le réseau Fb de Mark. Et c’est sans compter les sanctions appliquées à la marque Huawei par les USA qui se voit priver de son système d’exploitation Android à effet quasi immédiat.

Tout ça est excitant. Tout ça est bouleversant. Chaque jour est surprenant. Pouvez-vous me dire dans quel monde vit-on ?

J’ai toujours été conquis par l’écriture. Le papier m’a rendu heureux jusqu’à ce que mon stylo plume soit remplacé par un clavier AZERTY. Mes blogs ont assouvi ma soif d’écrire, de créer des histoires, de raconter ma vie, de pouvoir partager d’un clic mes pensées avec le monde entier.

À l’apogée de mon écriture, ma rédaction était quotidienne sur mon blog fétiche CQFPA. Un instant pour moi, chaque soir, face à mon écran d’ordinateur rétro éclairé qui faisait office de miroir de l’âme pendant un temps plus ou moins long de 300 mots.

Puis mon avenir professionnel a pris le dessus. Les articles personnels ont été remplacés par des articles professionnels ultra spécialisés. Le verbe écrire était toujours là, le plaisir aussi. Écrire personnellement ou professionnellement me procure la même joie.

Cette discipline chère à Baudelaire tombe à l’eau en 2017. La création et le développement de mon activité professionnelle me prennent un temps fou. Mes priorités sont ailleurs, et je n’ai plus le temps de garder le rythme que je m’étais fixé. Les lettres de mon clavier se décrochent pour être remplacées par une multitude de chiffres et de feuilles Excel. Mon nouveau statut d’entrepreneur me prend un temps fou, et mettre à flot une boîte de toute pièce relève d’une énergie digne d’un super héros.

Trois ans après, je suis toujours en vie en 2019. Ma société se porte bien financièrement et vogue vers la phase de confirmation. Je reprends la maîtrise de mon emploi du temps pour reprendre des activités que j’avais mis de côté dont l’écriture fait bel et bien partie.

J’avais créé ce blog en 2015 pour faire connaître ma spécialité et partager mon expertise au monde francophone. Ce blog était le premier gravillon de mon chemin entrepreneurial jusqu’à mon entrée pour de vrai à la table des « patrons de boîte ».

Il est temps pour moi aujourd’hui de reprendre le chemin de l’écriture, dans une époque où les mots sont rois, où l’écrit dicte les règles. Il est temps à nouveau de partager ce que je sais à qui veut bien le lire et sûrement l’entendre.

Ce blog sera l’occasion pour moi de faire le bilan de ce que j’ai pu vivre et surtout apprendre des trois années passées. Ce que la création et le développement d’une entreprise m’ont permis de faire, de créer et de dépasser. Je souhaite à tous les entrepreneurs en herbe de se lancer pour prendre leur destin en main. Qui d’autre que vous même peut décider de ce qui est bien pour vous ? Personne, je crois bien.

Ce blog sera aussi une fenêtre ouverte sur l’avenir. Une sorte de carnet de bord de mes aventures à suivre, de mes réflexions, de mes états d’âme, de mes prises de risque. Ici sera l’oscillogramme de l’entrepreneur. L’oscillogramme écrit. L’oscillogramme par les mots. L’oscillogramme tout de même.

Le besoin et l’envie sont là. L’énergie y est tout aussi présente. Le temps est aussi de la partie. Les étoiles sont alignées pour donner une nouvelle ligne éditoriale à cet espace public.

Pour celles et ceux qui sont arrivés par ici pour lire l’un de mes articles sur le revenue management, je vous invite à visiter le blog de mon agence Yield & Travel. Vous y trouverez sûrement votre bonheur et l’info que vous recherchez.

Pour les autres, restez connecté. Le meilleur est à venir. Comme toujours.